La marquise : accessoire architectural qui traverse les époques.

×

Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans _menu_load_objects() (ligne 579 dans /home/caseoprocp/www/includes/menu.inc).

 

Qui n’a jamais pris la pluie, planté devant chez lui, cherchant frénétiquement ses clefs aux tréfonds de ses poches, ne peut pas mesurer pleinement l’intérêt d’une marquise.

Elément protecteur par excellence pour le visiteur impromptu, ou utile accessoire architectural, la marquise a traversé les âges, se réinventant au gré des époques.

 

 

 

  • La marquise d'aujourd'hui s'habille d'aluminium et se veut encore plus accueillante grâce à sa dalle lumineuse extérieure, avec allumage à détection automatique. 

 

Débat d’historiens :

C’est une étymologie complexe que revêt l’origine du mot marquise. Il semblerait que son origine provienne du bas latin « marca » (borne, limite) qui est devenu

« marche », puis « marque » et «marchise » en vieux français.

Au tout début de l’histoire, durant le haut moyen-âge, la marquise ou l’auvent se fait de bois, d’ardoise, ou de toile, et protège les visiteurs des commerces et

des bâtiments publics principalement.

 

 

 

  • Marquise de la gare de Perrache à Lyon 

  

Puis elle se démocratise pour habiller les habitations en tout genre, les gares, les hôtels, les grands magasins, venant parfaire l’esthétique du bâtiment.

A dissocier de son cousin le auvent, qui est littéralement un « avant-toit », la marquise se cantonne aux portes principalement.

  

 

 

 

  • Marquise faite de verre et de fer forgé pour cette demeure bourgeoise.

 

Aujourd’hui, la marquise s’habille de lumière, de verre, d’aluminium, de bois parfois, mais conserve toujours son rôle protecteur auprès des chercheurs de clefs

et autres allergiques du parapluie. 

 

 

 

 

  • Marquise moderne annoncant l'entrée d'une maison cubique.