PAROLE D'EXPERT : "24 heures de la vie d'un constructeur de maisons individuelles… en Haute Savoie »

×

Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans _menu_load_objects() (ligne 579 dans /home/caseoprocp/www/includes/menu.inc).
  •  Comment se porte le marché de la construction individuelle sur le plan local ?

Le marché local est tendu et suit la même tendance que le marché national. En 2018 la construction de maisons individuelles a enregistré un retrait des ventes de l’ordre de 15% par rapport à 2017. Toutefois, nous constatons qu’il y a des segments de marchés qui réagissent différemment. Le marché du primo-accédant est particulièrement impacté et souffre bien au-delà de 15%. En cause, la réduction des aides d’accession au logement et la diminution du PTZ en zone rurale. Le marché du secundo-accédant et des catégories CSP+ se tient mieux car il n’est pas touché par la fluctuation des dispositifs d’aides au logement. De plus nous restons sur une zone privilégiée par la capacité financière des frontaliers.

 

 

 Crédit photos : Maisons Oxygène

 

  • Comment s’organisent vos journées ? Quelles sont vos priorités ? Qui sont vos interlocuteurs ?

Je n’ai pas de journée type ! 100 maisons réalisées chaque année, c’est 100 cas particuliers à traiter, 100 produits différents à proposer et autant de clients aux sensibilités différentes à satisfaire. Nous sommes dans un métier de process où la gestion des détails fait partie de mon quotidien. Ma priorité est donc d’identifier et défaire les petits nœuds qui peuvent gripper la machine, retarder les délais ou aller vers une source d’insatisfaction de nos clients ou de nos entreprises partenaires. Je suis donc particulièrement vigilant et attentif à ce que tout le monde converge dans la même direction et prenne plaisir à travailler ensemble. Je consacre également une partie de mon temps à l’animation de réseaux -banques, agences immobilières, aménageurs-lotisseurs- mais aussi à rencontrer nos partenaires industriels, distributeurs et entreprises sous-traitants.

 

 

 Crédit photos : Maisons Oxygène

 

  • Qu'attendez-vous de vos partenaires industriels et distributeurs ?

Fiabilité, compétitivité et réactivité ! Il faut compter 20 mois pour réaliser une maison. Par conséquent nos partenaires doivent être suffisamment solides pour assurer des prestations dans la durée, mais aussi capables de nous proposer le meilleur rapport qualité/prix afin d’apporter une plus-value à nos clients. Et comme nous voulons de la proximité dans les échanges et de la réactivité dans les interventions, nous travaillons uniquement avec des distributeurs et entreprises sous-traitantes de notre région, à l’image de Caséo Annecy. C’est un acteur majeur sur le plan local. La surface de son show-room, l’attention portée à nos clients, l’efficacité du service après-vente et la qualité de ses produits sont pour Maisons Oxygène un véritable outil d’aide à la vente. La menuiserie intérieure et extérieure est un lot important dans une construction, à la fois visible et utilisée au quotidien. La notion de fiabilité prend donc tout son sens lorsque nous travaillons avec un partenaire comme Caséo Annecy.

 

 

 Magasin Caséo d'Annecy

 

  • Comment accueillez-vous les mesures prises par les pouvoirs publics concernant le logement ?

Aucun doute, la volonté des pouvoirs publics est de concentrer et densifier le logement autour des pôles urbains. Cela a un impact direct sur la raréfaction du foncier qui devient de moins en moins disponible et donc de plus en plus en plus cher. Cela est en profond décalage avec le souhait de nos clients dont le rêve reste une maison individuelle avec jardin et un garage. Ramener la construction dans les villes va à l’encontre du métier de constructeur individuel.

 

 

 Crédit photos : Maisons Oxygène

 

  • Comment imaginez-vous l’avenir de votre métier ?

Il va falloir enclencher un virage dans notre activité si nous ne voulons pas disparaître. Il faut se préparer au changement en adaptant notre offre. Par exemple, se diversifier sur la promotion, le semi-collectif ou le logement intermédiaire. Mais aussi trouver des solutions constructives pour livrer plus vite et industrialiser la construction. A plus court terme, nous devons intégrer la Règlementation Énergétique 2020 : minimiser l’impact carbone de nos constructions et veiller à la qualité de l’air intérieur du logement. Cela passera notamment par une bonne conception et ventilation de l’habitat et la sensibilisation de nos clients à la typologie de peinture, solvant ou meubles qu’ils utilisent.

Enfin, nous devons aller plus loin dans le travail collaboratif autour de la maquette numérique en intégrant partenaires, sous-traitants et maîtres d’ouvrage. L’objectif : fiabiliser les échanges, fluidifier le process et être plus réactif.

 

  • Être proche et attentif aux problèmatiques de ses clients, c’est aussi ça Caséo, menuiseries pour Bâtisseurs.